Notre arrivée à la COP26 a été saluée ce matin par des manifestations contre les énergies fossiles. C’est vrai que, malgré l’avènement de solutions énergétiques propres, efficientes et rentables, l’industrie du pétrole est très présente à Glasgow, et bénéficie d’investissements massifs qui continuent à en faire la principale source d’énergie mondiale. Pas étonnant, puisqu’elle représente une quantité énorme d’emplois et de profits. Comment alors amener une disruption dans un système aussi figé?