Je vais vous confier un demi-secret. Demi parce qu’il n’est pas tout à fait secret, secret parce que ceux qui le connaissent ont la pudeur de ne pas trop en dire. Qu’ils me pardonnent la vulgarité de cette indiscrétion: depuis le début de la pandémie, les audiences de la télévision publique ont pulvérisé tous les records. Dans des proportions délirantes.

Plus de huit téléspectateurs sur dix devant le téléjournal au plus aigu de la crise, soit près de sept cent mille personnes (en toutes lettres, c’est moins obscène), plus de quatre cent mille pendant deux heures devant une émission spéciale, des compteurs qui explosent pour les sessions de questions-réponses sur Facebook… Changement d’échelle, vertige soviétique au 20, quai Ernest-Ansermet.