Bali n’est pas Yalta. La rencontre entre Joe Biden et Xi Jinping, lundi en marge du G20 en Indonésie, n’en aura pas moins pour but de préciser les lignes rouges entre les deux grandes puissances qui se disputent l’Asie-Pacifique. L’objectif? Eviter une confrontation armée. Après un quart de siècle de convergence économique, Washington et Pékin sont engagés sur des trajectoires de plus en plus divergentes. La rivalité est actée. Le pire, la guerre entre deux puissances nucléaires, nécessite des garde-fous, comme du temps de la guerre froide.