L’action stupéfie l’Europe: sous prétexte d’une alerte à la bombe, un chasseur biélorusse intercepte un vol de Ryanair reliant les capitales de deux pays membres de l’UE pour permettre l’arrestation du journaliste et opposant Roman Protassovitch et de sa compagne. Le geste des autorités de Minsk est si outrancier qu’il suscite l’indignation des chancelleries européennes. Et il pose, de façon urgente, deux problèmes à ces mêmes Européens: la crise politique spécifique à la Biélorussie et la sécurité des vols internationaux dans le monde entier.