La Suisse est accueillante. Elle est généreuse. Elle est ouverte au monde. Voilà plusieurs semaines qu’elle en fait la démonstration en ouvrant ses frontières, ses maisons, ses écoles et ses portemonnaies. Sur fond de sidération face à ce qu’on n’imaginait plus – le retour en Europe d’une guerre de haute intensité –, le continent entier se (re)découvre généreux, affrète des cars et des trains, rachète un peu de son âme perdue derrière les barbelés de Lesbos, Lampedusa et Calais, repêche sa conscience engloutie en Méditerranée. Dans cette générosité sélective et néanmoins exemplaire, la Suisse est solidaire du continent dont elle est le nombril, il faut s’en réjouir.