J’ai 6 francs au fond de ma poche. Devant la gare, une jeune femme inquiète me dit qu’elle ratera son train si elle ne trouve pas à l’instant les 3 francs qui lui manquent. Elle a un bon sourire, je la crois à moitié, je lui donne ce qu’elle demande. Est-ce bien, est-ce stupide? MacKenzie Scott ne se pose pas la question. Elle a décidé sans se torturer de donner la moitié de ce qu’elle possède: 30 milliards de dollars sur 60. Pas facile. Elle en est à 6 milliards, distribués à des collèges et à de petites universités aux Etats-Unis, à des associations, également, qui aident les démunis victimes de diverses manières de la pandémie.