La «Princesse de diamant» n’est pas la seule à avoir des ennuis. Les centaines de passagers du navire de croisière américain Westerdam, interdit dans cinq ports asiatiques par crainte du nouveau coronavirus, ont commencé à débarquer vendredi au Cambodge après plus de dix jours d’errance en mer, ont constaté des journalistes de l’Agence France-Presse (AFP). Les premiers ont été accueillis dans la matinée à Sihanoukville par le premier ministre cambodgien, Hun Sen, qui leur a offert des fleurs en signe de bienvenue.