Revue de presse

Boris Johnson courtise Angela Merkel… avant Emmanuel Macron

Pris dans l’étau du Brexit avec ou sans accord de sortie le 31 octobre prochain, le premier ministre britannique tente de convaincre ses (futurs ex-)partenaires leaders de l’UE qu’il faut renégocier. Ce n’est pas gagné, selon les médias qui commentent le chaos

Pour la deuxième étape de sa première tournée à l’étranger depuis son arrivée au pouvoir à la fin du mois de juillet, le premier ministre britannique, le bouillant Boris Johnson, est reçu ce jeudi à déjeuner à l’Elysée. L’accueil risque d’y être moins conciliant que celui que lui a réservé, mercredi à Berlin, Angela Merkel. Quoique l’image ci-dessus ne dise pas vraiment explicitement que le backstop irlandais sera biffé de l’accord de sortie de l’UE.


Lire aussi: La chancelière allemande juge possible un accord sur le Brexit dans les 30 jours