Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
«Mais de quelle chapelle suis-je?»
© Pexels.com

Du bout du lac

Au boulot!

OPINION. Mauvaise nouvelle pour les idéologues de tous bords: la complexité est la seule réponse possible à la complexité

Le XXIe siècle est épuisant, vous en conviendrez. Il y a quelques décennies encore, tout était assez simple: il y avait le communisme, il y avait le capitalisme, et il fallait choisir son camp. Les amoureux de la contradiction pouvaient éventuellement opter pour les non-alignés mais, vue de loin, la Terre était rouge et bleue (comme une orange). Un projet collectiviste, un projet libéral; deux pôles, deux verticalités charpentées, garantes d’un équilibre improbable mais bien réel.

Son obédience en temps réel

En 2017, c’est le clafoutis. Non pas la fin des idéologies, ni celle de l’histoire, mais très exactement le contraire: le monde est un souk idéologique infini et infiniment horizontal. Sans qu’ait disparu pour autant l’exigence du choix. Du matin au soir, sur Facebook, sur Twitter, derrière vos écrans protéiformes ou devant les caméras, vous serez gentil d’annoncer votre obédience en temps réel, et sans tortiller s’il vous plaît.

Libéral? Conservateur? Souverainiste? Atlantiste? Mondialiste? Altermondialiste? Antispéciste? Djihadiste? Ecologiste? Taxidermiste? Relativiste? Protectionniste? (Un intrus s’est glissé dans cette liste, sauras-tu le retrouver?): merci de bien vouloir cocher ce qui convient, et vite. Chacune de ces chapelles promettant naturellement et bruyamment à ses ouailles une grille de lecture infaillible et suffisante, un logiciel capable d’appréhender le casse-tête du réel et de résoudre n’importe quel problème.

Entre les certitudes aboyées…

Dans ce brouhaha, difficile de percevoir une trame harmonique. Et pourtant. Tendez bien l’oreille. Vous entendez cette petite musique qui monte entre les certitudes aboyées? Avec son cortège de solutions tout en un et autres remèdes miracles, la multiplication des dogmes et des gourous fait émerger la mélodie d’une évidence: la martingale n’existe pas, n’a jamais existé, n’existera jamais. Aucun système parfait à l’horizon, ni le moindre véritablement pérenne. Le monde est livré sans mode d’emploi, sans règles du jeu. Désolé.

Reste donc à se retrousser les manches, à se résigner à l’ingratitude laborieuse du réglage fin et permanent comme unique planche de salut. Vous trouvez cela décourageant? Détrompez-vous, c’est une grande nouvelle. Du moins pour tous ceux qui ont compris depuis longtemps que le doute est la seule conviction qui vaille et la complexité la seule réponse possible à la complexité. Alors, au boulot!


Lire la chronique précédente:

L’heure d’hiver, oui mais laquelle?

Publicité
Publicité

La dernière vidéo opinions

Cannabis: adieu fumée, bonjour vapeur

Fumer, c’est aussi dangereux que has been. Pour profiter du goût et des effets du CBD sans se ruiner la santé, mieux vaut passer aux vaporisateurs de cannabis, élégante solution high-tech qui séduit de plus en plus de Suisses. Nous les avons testés

Cannabis: adieu fumée, bonjour vapeur

n/a
© Gabioud Simon (gam)