Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Jeune femme souriante mangeant des algues. 
© Tania Zbrodko

Chronique

BREAKING: Personne ne veut se farcir des algues «coach minceur»

CHRONIQUE. Chaque vendredi de l’été, notre chroniqueuse nous propose une revue de presse du meilleur du pire des magazines féminins. Cette semaine, l’overdose d’algues «coach minceur», garantes de «l’effet bonne mine»

Chère presse féminine,

Je suis navrée d’avoir à te l’annoncer, mais vu l’énergie que tu mets à ressortir, chaque été depuis cinq ans, le même article sur ce même «super-ingrédient», cette même «super-food», ce même «super-végétal», je crois qu’il est de mon devoir journalistique de te le dire une fois pour toutes: personne ne mange des algues quotidiennement pendant huit semaines: ni pour leur «effet bonne mine», ni pour leurs «incroyables vertus amincissantes». Personne.

«L’ALGUE, LA BONNE IODÉE!» nous hurle à la figure une page entière du magazine (par ailleurs fort sympathique) Le Journal des femmes de cet été. Que nous vaut tant d’enthousiasme, je vous le demande? L’algue est un «coach minceur» hors pair, ma petite dame. «Avec une teneur moyenne de 200 à 300 kcal pour 100 grammes, les algues sont idéales pour garder la ligne! Faibles en lipides, elles favorisent la digestion!»

Excellente nouvelle – sauf que personne n’a jamais entendu la tante Joséphine ou papi Jean-Bernard s’écrier «comme elle est bonne et digeste, cette algue!» pendant que toute la tablée est au rosé et chips paprika. Personne. Jamais.

Pourtant, «c’est un cocktail vitaminé», insiste le Journal des femmes et parce qu’il est «riche en fibres», il «facilite le transit intestinal»! (Au cas où vous n’étiez pas tout à fait sûr: les algues FACILITENT. LE.TRANSIT. ET. LA. DIGESTION.)

Attention, l’algue est aussi la clé de la jeunesse éternelle, car on le sait tous: une femme qui vieillit et ose faire son âge, c’est un peu satan. «Riches en antioxydants, les algues participeraient [on notera ici l’emploi du conditionnel, en mode «je dis ça, je dis rien»] au renouvellement cellulaire et boosteraient le raffermissement cutané. Vous avez dit super-héroïnes?» demande le magazine. Non. On a dit «Passe-moi les frites.»

Bien à toi.


Chroniques précédentes 

Publicité
Publicité

La dernière vidéo opinions

Cannabis: adieu fumée, bonjour vapeur

Fumer, c’est aussi dangereux que has been. Pour profiter du goût et des effets du CBD sans se ruiner la santé, mieux vaut passer aux vaporisateurs de cannabis, élégante solution high-tech qui séduit de plus en plus de Suisses. Nous les avons testés

Cannabis: adieu fumée, bonjour vapeur

n/a
© Gabioud Simon (gam)