«C’est une révolution, le peuple britannique a réalisé l’impensable.» Titré «Brexit is people power», le dernier éditorial du très eurosceptique Sunday Telegraph avant la sortie de l’Union européenne, cité par Courrier international, «rend hommage aux électeurs, à l’origine d’un double choc pour Bruxelles: d’abord parce qu’ils ont voté pour le Brexit, puis parce qu’ils sont allés jusqu’au bout du processus». Cela aura quand même pris 1317 jours depuis la décision formelle dans les urnes, le 23 juin 2016.

Lire aussi: les récents articles du «Temps» sur le Brexit