Accueillir la COP en 2026 constituerait un vrai projet pour la Suisse et les Suisses. Ce serait aussi l’occasion d’innover en proposant un format plus raisonnable adapté aux contraintes environnementales et en ciblant mieux les thèmes de l’agenda sur les sujets sur lesquels la Suisse dispose de compétences particulières. Une décision de principe de la part du Conseil fédéral devrait intervenir d’ici à début novembre 2022.