Le 7 mars nous votons sur l’initiative sur l’interdiction de se dissimuler le visage. Le Conseil fédéral et le parlement recommandent de rejeter ce texte qui n’atteindra pas les buts visés. Lors des débats, de nombreux parlementaires, de tous partis, qu’ils soient partisans ou opposants de l’initiative, se sont exprimés pour souligner leur malaise devant une femme portant un voile intégral. Et nous réagissons tous ainsi: personne n’aime voir ce vêtement d’un islam politique en Suisse, qui symbolise un obstacle à l’égalité et à l’intégration. L’initiative semble donc tentante. La question à se poser est: parviendra-t-elle à améliorer l’intégration et l’égalité homme-femme? Il y a hélas de fortes raisons d’en douter et même de penser que c’est le contraire qui se produira.