Josée Bélanger

En business ou au golf, arrêtez de penser: c’est bluffant!

Notre chroniqueuse a fait une expérience très drôle, ludique et combien surprenante. Elle a appris à ne pas réfléchir et à faire confiance à ses préférences motrices et visuelles. Elle a pris conscience que nous avons tous un mode naturel de fonctionnement et qu’utiliser ce mode lui donnait de la force naturelle. Epoustouflant. Mieux se connaître pour mieux travailler ensemble. Pour tout entrepreneur, pour ceux qui aiment le golf et pour ceux qui ne l’aiment pas.

En vacances au Maroc, le programme était simple: surtout se reposer, sans décalage horaire, et pratiquer un peu de golf. Le Maroc est le paradis de ce sport, à seulement trois heures de Genève et avec l’assurance de voir le soleil. Ce fut délicieux et surprenant.

A l’hôtel, assis à une table de distance, un mélange explosif de personnes qui ne faisaient pas trop sérieux a priori: trois Français, une Russe, une Argentine et un Anglais (ces deux derniers étant deux professionnels du golf, dont l’un est classé au niveau mondial et européen).

Une bande de gens heureux et passionnés qui se retrouvent pour un stage de golf avec des «apprentis». Les encadreurs: Dominique et Francine, Olga et Stéphane travaillent ensemble depuis des années. Fiona Puyo, une jeune femme du circuit LPGA, et de Philip Golding, 17e européen, deux adeptes d’une méthode. Un point en commun: ils vivent leur golf et la pratique avec une méthode qui me semble un peu trop simple. Ce qui m’attendait: une bonne dose de fous rires pour de vrais résultats. Qui dit mieux?

Cette méthode, c’est la réunion de l’analyse du profil neurophysiologique, qui tient compte de son propre corps, et la méthode Triangulaid, une façon de mettre en pratique les atouts de son corps pour (re)trouver un geste naturel dans le golf et améliorer ses résultats. Nous avons tous des préférences neurophysiologiques qui nous permettent de déterminer très rapidement nos points de vigilance et nos forces innées.

Quatre grands axes du profil sont analysés par Dominique et Francine: la marche, le visuel en haut-en bas, la perception droite-gauche et, enfin, la façon de produire de l’énergie, soit en introverti ou en extraverti.

On démarre par un diagnostic moteur simple: la façon de marcher. Certains sont propulsés par leurs hanches quand d’autres démarrent avec les épaules. Déjà là, on commence à s’étonner soi-même! Vient ensuite la découverte de sa préférence visuelle: est-ce que l’on comprend avec des concepts ou y a-t-il besoin que l’on explique les étapes?

Ensuite intervient la façon dont on puise, fabrique son énergie: soit en se recentrant sur soi-même, soit en allant vers les autres. Là aussi, j’ai appris que je puise en moi l’énergie. La dernière étape: la perception. Découverte bluffante, et des surprises à chaque étape.

Un des exercices est de marcher et de se poser devant sa balle et de la frapper en regardant devant soi. Un exercice qui nous explique notre fâcheuse façon de vouloir tout contrôler. Avez-vous déjà essayé de frapper votre balle de golf de 45 mm en marchant sans la regarder, avec un club qui arrivera avec une force de près d’une tonne? Je l’ai fait, sans penser: quel résultat et quelle frappe! Rien que le fait de savoir que l’on est moteur à partir des hanches ou des épaules a un impact sur l’optimisation de son geste. Il est certain qu’à trop penser, on ne fait jamais rien. Mais arrêter de penser, c’est audacieux.

Après 48 heures, j’ose avouer que je suis convaincue. Triangulaid et Action-Types® de Axel Conseil sont des outils formidables pour les sports, oui, mais pas seulement: également pour les entrepreneurs.

Selon notre type, nous nous trouvons mieux travailler avec des profils de collègues, de patrons, de fournisseurs différents. Nous possédons tous un type inné.

Une petite vérification s’impose toutefois auprès des professionnels. Je sors jouer avec Philip Golding. Est-il vraiment convaincu? Philip a presque le même profil que moi. En plaçant son poids sur sa jambe droite, il ne rate plus rien (bon, il ne ratait pas grand-chose a moins de 30 cm, à vrai dire). Il est convaincu qu’au niveau où il est, cette méthode lui redonne une puissance naturelle. Fiona, elle, est suivie par Dominique et Francine. Elle commence sa saison dans deux semaines. Elle est prête mentalement.

N’hésitez pas à contacter la bande de passionnés et de joyeux lurons, Olga, Stéphane, Dominique et Francine, deux duos qui m’auront aidé à améliorer mon business de 200% (ils ne le savent pas). Ne pensez plus. Allez-y de ma part. Pour les sceptiques, offrez-vous une sortie avec Philip. Il a amélioré mes performances au golf de plus de 30%.

Josée Bélanger, fondatrice et directrice de TOUTMORROW, innovation et entrepreneuriat

Publicité