De l’idéologie dans les assiettes? se demande l’Agence France-Presse. Le gouvernement français reproche à la mairie écologiste de Lyon d’imposer un menu sans viande dans les cantines scolaires. Celle-ci défend un choix lié aux contraintes sanitaires, déjà fait l’an dernier par l’ancienne municipalité sans pourtant choquer personne. France 3 précise toutefois que poisson et œufs ne sont pas exclus. Ce menu permet de fluidifier le service de restauration, «reste équilibré» et a l’avantage «de n’exclure aucun enfant», a réagi l’adjointe à l’Education nationale, Stéphanie Léger. Mais elle a «bien conscience», dans Le Progrès de la ville des bouchons (fermés), que «c’est un mode de repas dégradé».