Quel type de capitalisme souhaitons-nous? C’est une des questions majeures de notre époque. Une question à laquelle nous nous devons de répondre habilement, si nous voulons que notre système économique soit encore viable pour les générations futures. Il existe trois modèles de capitalisme. Le premier est le «capitalisme actionnarial», qui considère la recherche du profit comme l’objectif premier des entreprises. Il est devenu une référence pour de nombreuses sociétés occidentales. Le second est le «capitalisme d’Etat». Ce modèle confie à l’Etat le soin d’établir l’orientation économique du pays. Un modèle qui a largement inspiré les marchés émergents. Je prônerais cependant une troisième alternative, celle du «stakeholder capitalism», c’est-à-dire un «capitalisme des parties prenantes». Un modèle que j’ai mis en avant pour la première fois il y a un demi-siècle. Il considère les entreprises comme des dépositaires de la société et incarne la meilleure réponse aux défis sociaux et environnementaux.