De la croix sur un bout de parchemin indiquant la cachette au trésor à la controverse autour de la projection de Mercator, les représentations cartographiques forgent l'imaginaire. Incursions personnelles dans un univers foisonnant.

Notre dossier: Cartographie subjective

Pendant longtemps, les productions cartographiques n’étaient guère embarrassées par la préoccupation de représenter les territoires en respectant exactement leurs proportions ou positions relatives. En témoignent par exemple les très belles cartes schématiques des géographes persans au Xe siècle. Dénigrés par les positivistes occidentaux, ces plans ont pourtant une véritable valeur, puisqu’ils donnent des informations utiles sur la disposition des éléments géographiques sur le territoire (cours d’eau, montagnes, villes), à l’image d’un plan de métro.