En amont de la conférence Building Bridges, qui aura lieu du 29 novembre au 2 décembre à la Maison de la paix, à Genève, Le Temps a confié ses espaces dévolus aux opinions à Lore Vandewalle, professeure associée au département d’économie de l’Institut de hautes études internationales et du développement, qui a réuni une série de tribunes autour de la finance durable. Voici sa conclusion.

Au cours de la semaine écoulée, la finance durable a été traitée sous plusieurs angles. Nous nous intéressons aujourd’hui à la mesure de l’impact que la finance durable entend générer. Quelle est l’augmentation du nombre d’années d’éducation ou de combien la pauvreté a-t-elle reculé? Ou encore: quelle a été la réduction des émissions de CO2 sous l’effet de tel investissement dans les énergies renouvelables? S’il est important de poser ces questions, il n’est pas simple d’y répondre, comme nous allons le voir.