Les partis indépendantistes ont renforcé ce dimanche leur majorité au parlement régional de Barcelone et semblent en mesure de se maintenir au pouvoir en Catalogne avec 50,9% des voix, soit 74 sièges (sur 135), à l’issue d’un scrutin marqué par la pandémie et remporté par le candidat «missionné» du premier ministre espagnol, Pedro Sanchez. Il s’agit d’un homme inconnu du grand public avant l’arrivée du coronavirus: l’ex-ministre de la Santé Salvador Illa, vainqueur donc avec 23% des voix et 33 sièges, mais qui n’a au bout du compte pas réussi le pari de Madrid de déloger les séparatistes du pouvoir.

Lire aussi: Les indépendantistes renforcent leur majorité au parlement régional