«Ohne Ergebnis», sans résultat: c’est le titre qui domine ce lundi matin à la une des médias allemands, à l’instar de la Frankfurter Allgemeine Zeitung (FAZ) ou de Die Welt. La droite allemande reste plus divisée que jamais sur la désignation d’un chef de file en vue de succéder à l’automne à Angela Merkel, dont la fin de règne se révèle laborieuse dans son camp. Après un week-end entier de tractations à huis clos, les responsables conservateurs ont échoué à trouver une solution de compromis, alors qu’ils voulaient se mettre d’accord dimanche soir au plus tard. Une dernière session de négociation s’est achevée dans la nuit de dimanche à lundi, «sans consensus», confirme le Bild:

La compétition interne pour mener la droite aux élections législatives du 26 septembre 2021 est composée de deux candidats: le président du parti démocrate-chrétien de la chancelière (la CDU), Armin Laschet, un modéré partisan de la continuité avec le cap centriste tenu pendant seize ans par Angela Merkel, dont il apparaît comme un quasi-clone; et celui de son parti bavarois allié (la CSU), Markus Söder, plus à droite.