Javier Perez de Cuellar a été le cinquième secrétaire général de l’ONU, de 1982 à 1991. Le diplomate péruvien est à ce jour le seul titulaire originaire d’un pays d’Amérique latine. Il célèbre cette semaine son centième anniversaire et a reçu les vœux chaleureux du secrétaire général actuel, Antonio Guterres. Entré au Ministère des relations extérieures en 1940, il accomplit un parcours professionnel des plus classiques, tant au sein du ministère que dans divers postes à l’étranger, notamment en France, au Royaume-Uni et au Brésil. A 42 ans, il sera ambassadeur du Pérou en Suisse, où il se liera notamment avec le futur conseiller fédéral Kurt Furgler. Suivront des postes d’ambassadeur en Union soviétique, en Pologne et au Venezuela.

Le fil rouge de sa carrière

Un fil rouge court à travers sa carrière, c’est celui des diverses responsabilités exercées en relation avec les Nations unies. Membre de la délégation de son pays à la première Assemblée générale de 1946, puis constamment entre 1966 et 1970, il est nommé en 1971 en qualité de représentant permanent du Pérou à l’ONU. En 1975, le secrétaire général Kurt Waldheim le nomme représentant spécial à Chypre. En 1977, il retourne à Lima. Deux ans plus tard, il regagne New York, devient secrétaire général adjoint des Nations unies aux affaires politiques spéciales de l’Organisation des Nations unies.