La progression des forces russes dans le Donbass, désormais l’objectif prioritaire de l’opération spéciale de Vladimir Poutine en Ukraine, est très lente, bien souvent moins d’un kilomètre par jour. Cela se fait au prix d’énormes efforts et parfois de grandes pertes, comme le montrent de récentes images de dizaines de tanks et de véhicules blindés détruits alors qu’ils tentaient de franchir la rivière Donets.