Avec tout le respect que l’on doit aux anciennes et anciens conseillers fédéraux, aux artistes, aux présidentes et présidents de parti, aux grands patrons, aux intellectuels, bref à quelque 55 Prominenten de ce pays, il y a quelque chose de dérisoire et de pathétique dans l’appel, un peu grandiloquent, «Ensemble pour la démocratie», qu’ils viennent de signer. Après trois mois de guerre en Ukraine, «nous nous sommes dit qu’il était temps de lancer un appel afin que chacun prenne le temps de réfléchir à ce qui nous unit et à ce qui nous préoccupe», selon Andreas Müller, ancien spin doctor de conseillers fédéraux et membre de l’association #StandUp4Democracy. Le bref appel, après avoir fait référence au préambule de la Constitution fédérale – seul est libre qui use de sa liberté… notre responsabilité envers les générations futures – se conclut par un vibrant «Levons-nous pour la démocratie. Car elle ne va pas de soi. Maintenant.»