Les regarder se prélasser au soleil ou traverser un champ en se déhanchant fait partie des plaisirs du printemps naissant. Pourtant, les chats ne sont pas que charmants. Ils aiment chasser les oiseaux, c’est leur nature, et leur surnombre rend cet instinct menaçant. Le million et demi de félins présents en Suisse joue un rôle dans le déclin avien, confirme François Turrian, directeur romand de l’association BirdLife.