Les experts américains de la sécurité, nombre de républicains et de démocrates, voire même le président français, Emmanuel Macron, ont beau l’exhorter à reconduire le nouveau traité Start de réduction des armes stratégiques qui expire en février 2021, Donald Trump préfère jouer avec le feu nucléaire. Son objectif: conclure un grand «deal» qui ne limiterait plus le traité aux seules puissances américaine et russe, ni aux seules armes stratégiques de plus de 5500 kilomètres de portée, mais qui inclurait des armes non stratégiques ainsi que la Chine. La recette trumpienne peut paraître séduisante, mais elle minimise gravement la complexité de telles négociations dans un domaine aussi sensible que celui des armes atomiques.

Lire aussi l'article lié: Un traité nucléaire essentiel est menacé de mort