Le Temps: Comment vivent les chrétiens d'Israël, au milieu des tensions entre juifs et musulmans?

Rafaël:Je suis né ici il y a bien longtemps. J'ai vu ce pays changer peu à peu, se transformer de la Palestine en un Etat juif. Aujourd'hui, il est divisé, un mur le coupe en deux comme à Berlin. Je me sens étranger dans mon propre pays. Les chrétiens sont aussi discriminés que les Arabes. Nous n'avons pas de passeport, pas le droit de quitter le pays sans autorisation spéciale. Ma famille avait des terres à Jérusalem, qui ont été confisquées. Lorsque nous les avons réclamées, on nous a dit d'attendre que Jésus revienne! Nous ne sommes pas liés avec les Palestiniens ou avec les Juifs, nous voulons juste que nos droits soient respectés.

- Pensez-vous que la paix soit possible?

- Israël a gagné la guerre, mais chaque soldat porte encore une arme. Jésus a dit de rendre à César ce qui lui appartient et de donner à Dieu ce qui lui revient. Les Israéliens veulent tout pour eux. Les Palestiniens ont aussi droit à leur Etat, mais il ne doit pas être un simple canton israélien. Bush a déclaré la semaine passée aux députés de la Knesset que Dieu leur avait donné ce pays. Qui est-il pour dire cela? Il n'a qu'à leur donner Washington!

*Prénom d'emprunt.

Le Temps publie des chroniques et des tribunes – ces dernières sont proposées à des personnalités ou sollicitées par elles. Qu’elles soient écrites par des membres de sa rédaction s’exprimant en leur nom propre ou par des personnes extérieures, ces opinions reflètent le point de vue de leurs autrices et auteurs. Elles ne représentent nullement la position du titre.