Publicité

Il n’y a pas de question complotiste

OPINION. Il faut combattre les idées de complot qui entourent le coronavirus. Mais sans tuer l’esprit critique et le nécessaire questionnement de toute chose, écrit notre journaliste Frédéric Koller

Image au microscope de cellules de SARS-CoV-2. — © National Institutes of Health/EPA/NIAID-RML via Keystone
Image au microscope de cellules de SARS-CoV-2. — © National Institutes of Health/EPA/NIAID-RML via Keystone

Le SARS-CoV-2 est-il un vecteur du complotisme, comme le déplorent les médias, les politiques ou les scientifiques, ou le résultat d’un complot, comme l’affirment de plus en plus d’acteurs qui relayent leurs théories sur les réseaux sociaux? La réponse tombe sous le sens. Encore faut-il s’entendre sur ce que l’on veut dire par complot et sur qui sont ses relais.

Lire aussi:  Les virus créés au labo, le doute à son paroxysme

Cet article vous intéresse?

Ne manquez aucun de nos contenus publiés quotidiennement - abonnez-vous dès maintenant à partir de 9.- CHF le premier mois pour accéder à tous nos articles, dossiers, et analyses.

CONSULTER LES OFFRES

Les bonnes raisons de s’abonner au Temps:

  • Consultez tous les contenus en illimité sur le site et l’application mobile
  • Accédez à l’édition papier en version numérique avant 7 heures du matin
  • Bénéficiez de privilèges exclusifs réservés aux abonnés
  • Accédez aux archives