Même si l’histoire des images animées démarre bien plus tôt, c’est le 28 décembre 1895 qu’on retient pour dater officiellement la naissance du cinéma. Ce soir-là, dans le Salon indien du Grand Café, à Paris, les frères Lumière organisaient la première séance publique de leur nouvelle invention, le cinématographe. A peine plus de 30 spectateurs étaient présents, mais tous furent sidérés. Parmi eux, un certain Georges Méliès. «A ce spectacle, nous restâmes tous bouche bée, frappés de stupeur, surpris au-delà de toute expression», dira le prestidigitateur, futur inventeur des effets spéciaux et pionnier du cinéma fantastique.

A lire: «L’Inconnu de Shandigor», les espions qu’on aimait