Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Si vilaine...
© Sportsdepot.fr

Rhabillé(e) pour l’été (1/7)

La claquette de piscine, cette vilaine chaussure de saison

Chaque jeudi de l’été, notre chroniqueuse revisite les heurs et malheurs de la mode de saison

La mode adore la décontextualisation, s’emparer d’un accessoire désuet pour le faire entrer au panthéon de la «coolitude». Dernier exemple en date? La claquette de piscine. Depuis plusieurs saisons, les grandes marques ne jurent que par cette vilaine sandale en plastique, de Céline à Prada en passant par Dries Van Noten ou Louis Vuitton.

Fini les bassins de natation, adieu le look kéké de plage à la Franck Dubosc. Désormais, la cousine germaine de la tong se prend pour une grande dame des villes. Confortable, hygiénique et facile à emporter en voyage, elle fait la nique aux escarpins à talons et autres espadrilles. Portez-la avec une robe griffée, vous serez luxe, arborez-la avec un jean et des chaussettes blanches, vous serez hype. La claquette de piscine est un totalitarisme. C’est la basket de l’été.

Tout est vivant, mouvant

Le must s’appelle l’Adilette, cette sandale à semelle orthopédique créée par Adidas au début des années 1970 pour éviter de glisser en sortant de l’eau. Il y a quinze ans, les banlieusards globalisés avaient déjà pressenti son potentiel fashion, cette spontanéité que les maisons de mode envient tant à la rue. Au milieu des années 2000, surprise: le fondateur de Facebook Mark Zuckerberg en fait carrément sa marque stylistique. Un CEO de la Silicon Valley qui se pavane les doigts de pieds en éventail? Normal.

Quand la sphère privée se confond avec la sphère publique, tout se brouille, tout se vaut. Il en va de même pour la mode. Le beau, le moche, le ringard, le désirable, rien n’est vrai, tout est vivant, mouvant. Dans la chaleur estivale, la faute de goût a le goût de la liberté.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo opinions

Cannabis: adieu fumée, bonjour vapeur

Fumer, c’est aussi dangereux que has been. Pour profiter du goût et des effets du CBD sans se ruiner la santé, mieux vaut passer aux vaporisateurs de cannabis, élégante solution high-tech qui séduit de plus en plus de Suisses. Nous les avons testés

Cannabis: adieu fumée, bonjour vapeur

n/a
© Gabioud Simon (gam)