Dans sa chronique du 12 février, Philippe Nantermod nous dit de «paniquer moins et réfléchir davantage» en matière de climat. Philippe a raison: la jeune Suédoise Greta Thunberg (un nom qui nous rappelle que nos villes sont proches de nos montagnes) n’est pas la plus inspirée lorsqu’elle appelle à «paniquer». Mais malheureusement quand elle nous avertit que «notre maison brûle», c’est bien Greta qui a raison!