Ce jeudi, Ignazio Cassis participera à Prague au sommet informel pour la nouvelle «communauté politique européenne» proposée par Emmanuel Macron. Ce raout devrait rassembler, en plus des 27 Etats membres de l’UE, une quinzaine d’Etats européens non membres aux destinées européennes hétéroclites: des candidats à l’adhésion, comme la Serbie, des voisins de l’Union, comme l’Arménie, un ex, le Royaume-Uni, ou encore des Etats ne souhaitant pas l’adhésion, comme la Suisse.