Depuis les attentats de Paris en 2015, d’autres attaques sanglantes ont été menées dans d’autres grandes villes, mais aussi sur le territoire d’autres pays et continents que l’on croyait «préservés» de tout extrémisme politique. Ces actes barbares, même s’ils sont commis à l’autre bout du monde, suscitent en nous des sentiments de peur et d’insécurité. A ce jour, les services de renseignement, y compris en Suisse, considèrent que la menace terroriste est élevée tant en Europe que dans le reste du monde.