Pour obtenir des rendements élevés et de bonne qualité, les agricultrices et agriculteurs doivent faire appel à des mesures de protection des plantes. Des données de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) sont impressionnantes à cet égard: de 1996 à 1998, les organismes nuisibles ont causé au niveau mondial des pertes de récoltes qui se situent, selon le type de culture, entre 26 et 40%. D’où le recours fréquent à des pesticides chimiques pour protéger les végétaux aussi bien dans les grandes cultures que, plus largement encore, dans les cultures spéciales de fruits, vigne et légumes: bien que celles-ci n’occupent que 6% des surfaces cultivées, 44% des substances actives y sont appliquées.