Revue de presse

La concentration de gaz à effet de serre n’a jamais été aussi haute

A quelques jours de la COP25 à Madrid, l’Organisation météorologique mondiale lance ce cri d’alarme. Plus que jamais, les tentatives actuelles de limiter le réchauffement climatique résonnent comme une foire aux vanités internationale

Les principaux gaz à effet de serre (GES) à l’origine du réchauffement ont donc franchi de nouveaux records de concentration en 2018, s’est alarmée l’ONU ce lundi: «Aucun signe de ralentissement» n’est visible, dit-elle, reprenant les termes d’un rapport de l’Organisation météorologique mondiale (OMM), basée à Genève. Ce bilan inquiétant est lancé à quelques jours de la réunion annuelle des Nations unies sur la lutte contre le changement climatique, la COP25, qui se tiendra du 2 au 13 décembre à Madrid.

Lire aussi: L’ONU s’alarme des records de concentration de gaz à effet de serre