Cet été, «Le Temps» a confié ses espaces dévolus aux opinions à six personnalités, chacune sur un thème et une semaine. Notre journaliste Frédéric Koller anime cette troisième semaine, sur la Chine. Retrouvez toutes les contributions.

Il n’est pas un jour sans que la Chine ne soit abordée dans les médias, et de nombreux dirigeants économiques et politiques occidentaux partagent leurs visions et leurs prédictions sur la Chine. Leurs déclarations, souvent fausses, provoquent chez moi un sentiment de frustration et d’incompréhension. J’ai ainsi réalisé que le monde occidental, dans lequel je vis et dont la culture me fascine depuis trois décennies, doit sans tarder se préoccuper du retard qu’il a pris dans sa compréhension de la Chine. C’est dans l’intérêt de l’Occident, de la Chine et du monde.

Lire aussi: «La Chine a fait de moi un Européen»