On a posé un nouveau doigt sur Mars sous la forme d’un robot fouilleur chargé de récolter des échantillons de roches martiennes qu’on ira rechercher quand ils seront prêts, dans deux ou trois ans. L’espace légendaire du ciel devient opérationnel. On peut le voir au télescope jusqu’aux limites des galaxies, le mesurer, positionner ses composantes et leur donner une forme. On peut s’y déplacer loin au-delà de la Lune. La perspective terrestre cède devant la perspective interplanétaire.