On a beaucoup disserté, au mois de novembre, sur la prochaine entrée de l’ancienne conseillère fédérale Doris Leuthard (PDC) au conseil d’administration de Stadler Rail. Il est vrai qu’à côté de cette puissance industrielle ferroviaire, ses autres conseils – Coop et Bell – font pâle figure. Mais ce qui a surtout agité le landerneau politique, c’est que Doris Leuthard, après avoir dirigé le Ministère des transports, va être aux commandes de la plus grande entreprise de… transport industrielle du pays. Tant de proximité a en effet de quoi étonner.

Ce que beaucoup ont omis de souligner, c’est que ce cas n’est de loin pas unique, et que nombre de conseillers fédéraux, bourgeois pour la plupart, sont entrés dans des conseils d’administration d’entreprises privées après avoir quitté le gouvernement. Beaucoup d’entre eux étaient d’ailleurs proches de ce milieu avant de devenir ministres.