Le 1er janvier 2023, la Suisse est devenue pour deux ans membre non permanent du Conseil de sécurité des Nations unies grâce à une belle élection en juin dernier. Dans sa campagne, elle avait mis en avant les ambitions qui la qualifiaient: être un «plus» pour la paix, pour l’humanité, pour le développement durable et pour le multilatéralisme. Autant de nobles causes qui pourraient être définitivement anéanties par les armes nucléaires qui pèsent sur la planète comme une gigantesque épée de Damoclès.