S’en sort-on mieux face au coronavirus SARS-CoV-2 sans l’OMS? L’expérience de Taïwan dans sa lutte contre le Covid-19 pourrait le suggérer. L’île avec laquelle l’organisation internationale a coupé presque tout contact depuis 2016 sous la pression de Pékin est l’un des territoires les moins frappés par la pandémie, avec une centaine de cas confirmés et un mort. L’économie taïwanaise est pourtant imbriquée avec celle de la Chine et des centaines de milliers de Taïwanais travaillent sur le continent. Alors comment ont-ils évité le pire?