Quand il a lancé son réseau social, Mark Zuckerberg ne pensait sûrement pas qu’il créerait tout un écosystème sur la base du fameux pouce levé. Le «j’aime» de Facebook a bel et bien réussi à formater l’époque. Le symbole affirme à la face du monde nos choix personnels et témoigne de notre personnalité. Il a non seulement fait triompher l’économie de l’attention mais il a imposé une nouvelle manière de penser notre rapport à l’autre. Impossible aujourd’hui pour un patron ou un politicien de ne pas être transparent alors que M. Tout-le-Monde n’a aucun problème à exposer sa vie sur les réseaux sociaux dans l’espoir d’obtenir un maximum de reconnaissance.

Facebook peut-il réussir à transformer une nouvelle fois nos relations sociales de fond en comble? Le lancement de son application intégrée de rencontre comporte en tout cas une bombe qui pourrait recomposer le paysage amoureux. Secret crush, ou coup de foudre secret, va permettre de signaler à quelqu’un sur l’app ou sur Instagram (qui appartient à Facebook) ce que vous éprouvez vraiment pour elle ou lui, en toute discrétion. Si le même sentiment est partagé de l’autre côté, l’information sera dévoilée aux deux personnes par une alerte. Ok, ok, c’est du niveau de la cour de récré de l’école primaire. Mais pensiez-vous vraiment qu’un pouce levé créerait de tels bouleversements?