Après un premier coup de semonce en matière de prédictions de hausse des coûts de la santé en février déjà (avant même de disposer des estimations du 4e trimestre 2021…), une deuxième salve tirée le 3 avril dans la presse dominicale a fortement résonné en Suisse. Alertés par le bruit d’une augmentation apparente des coûts de 5% en 2021, de nombreux médias et politiciens l’ont alors relayée, évoquant même une flambée brutale des primes de 9% pour 2023. Info, intox, poisson tardif?