Ce week-end, on a pu voir des terrasses bondées, les gens se serrer la main ou se faire la bise, des transports publics où plus personne – ou presque – ne porte de masque, des magasins où la foule s’emmêle joyeusement sans plus prêter attention aux marques de distanciation au sol. Tout juste reste-t-il la dosette de gel hydroalcoolique pour montrer qu’on est vigilant… ou se donner bonne conscience. Le besoin d’un retour à une vie «normale» l’emporte désormais sur les mesures de prudence qui ont permis de freiner le virus, et qui devraient encore lui barrer la route.

Lire aussi: Le groupe d'experts de la Confédération juge le déconfinement trop rapide