Dimanche 9 janvier, près de 1000 personnes venues des quatre coins de la Suisse et de France se sont rassemblées devant l’ONU, place des Nations à Genève. Les manifestants ont exhorté le secrétaire général de l’ONU ainsi que les plus hautes instances internationales à condamner et à sanctionner Milorad Dodik, le leader nationaliste des Serbes de Bosnie, son parti politique, le SNSD et ses partenaires de coalition. Les manifestants ont appelé le secrétaire général à prendre toutes les mesures nécessaires pour enrayer la plus grave crise que traverse actuellement la Bosnie-Herzégovine depuis la fin de la guerre.