Daft Punk, c’est fini, et dire que c’était le groupe de mon premier amour… Même si le duo électro n’a pas grand-chose à voir avec Hervé Vilard, je vous le concède, cette petite référence à une chanson de 1965 n’est pas aussi incongrue qu’elle en a l’air. Suite à l’implosion du groupe, annonce faite lundi dernier via un extrait du film Electroma, sorti en 2006, les réactions ont déferlé, qui soulignant combien les tubes de Daft Punk ont en quelque sorte été la bande-son de sa jeunesse, qui avouant avoir plongé dans la musique électronique grâce aux Français.

Lire aussi:Daft Punk dépose les casques