A l’est, toute! La valse des présidents, mais aussi des présidents de groupe à Berne – de loin les deux postes les plus influents dans un parti – prend un tour inquiétant pour les Romands. Sur les dix postes dans les cinq principales formations du pays, le risque existe qu’il ne subsiste plus que le Vaudois Roger Nordmann, l’actuel chef de groupe du PSS. Le pouvoir politique, qui s’était équilibré durant une bonne décennie, se déplace en Suisse alémanique, et même au-delà de la Reuss, se concentrant autour du Grand Zurich.

Lire aussi: Le pouvoir politique se décale vers Zurich