Voilà un peu plus d’une demi-journée que s’est achevée la présidence de Donald Trump. «Dans la fureur et le carnage», dit Le Monde. Deux semaines après l’assaut contre le Capitole, il a quitté la Maison-Blanche avec la plus faible cote de popularité de son mandat. Il n’a pas assisté à la cérémonie d’investiture de son successeur. Mais pour le site Eurotopics.net, «si certains éditorialistes sont désireux de clore le chapitre au plus vite, d’autres appellent au contraire à en tirer les enseignements».

Retrouvez notre suivi de la transition à la Maison-Banche: [En continu] L’entrée en fonction de Joe Biden rend les bourses euphoriques