sondage

La défense de Pierre Maudet monte au créneau sur les réseaux

61,5% des Genevois souhaiteraient la démission de Pierre Maudet, selon un sondage commandé par la RTS, «Le Temps» et Radio Lac. Mais les soutiens du Genevois redoublent d’énergie

Il «prend acte de ce sondage» et assure qu’«une majorité du corps électoral continue d’accorder sa confiance» à ses projets. Dans son commentaire, Pierre Maudet s’étonne que l’on n’ait pas demandé «aux personnes sondées leur avis concernant le rythme de la procédure» et invite à réitérer «le même exercice avec d’autres élus actuels ou sortants».

A ce sujet: Pour les Genevois, Pierre Maudet doit partir

Alors que la procédure suit son cours, le conseiller d’Etat genevois est son propre avocat. Il cherche les vices de forme, guette les contradictions de ses détracteurs. Toutefois, certains de ses soutiens sur les réseaux sociaux ou des collègues politiciens apportent leur appui dans l’immense prétoire du débat public. «Merci, bravo, tu peux compter sur nous et nous, on compte sur toi!» écrit Monique Ambrosio sous l’un des posts du conseiller d’Etat sur Facebook.

Toujours sur Facebook, Liza Brodard se fait dithyrambique: «Un grand BRAVO à notre cher conseiller d’Etat, une fois de plus votre présence à Genève prouve qu’elle est bénéfique et prioritaire. Merci pour votre détermination et persévérance à rendre notre Genève chaque jour meilleure. Félicitations, les citoyens sont derrière vous!!!»

Candidate à la présidence du PLR genevois et soutien de Pierre Maudet, Natacha Buffet-Desfayes reconnaît les résultats de ce sondage. Au micro de RTS La Première, elle assure que «cette confiance entamée peut se reconstruire». Sur Twitter, Cédric Alber, ancien chef de cabinet de Pierre Maudet, président du PLR de Lutry, conseiller communal, s’insurge contre le sondage.

«Il est hors de question de se soumettre à des procédures expéditives, parallèles dans les arrière-cours du PLR avec des décisions prises la veille et qui sentent la trahison politique. Ce n’est pas la justice, qui est le temps, la patience et l’humilité face au risque de se tromper. C’est aussi la vérité et la présomption d’innocence, notre capacité de voir l’autre comme un innocent tant que la justice n’est pas passée», disait Grégoire Mangeat dans Temps présent.

Dans cette large audience qui dure depuis l’automne dernier, les soutiens éprouvent des difficultés à avancer des éléments tangibles pour asseoir l’innocence du politicien et conclure un verdict en leur faveur. Isolé, Pierre Maudet peine à convaincre le jury populaire que sont les Genevois. «Tout le monde ment, même les honnêtes gens», écrivait l’avocat pénaliste français Eric Dupond-Moretti dans son livre Bête noire. Tout un symbole d’humanité qui pourrait inspirer la défense.

Retrouvez tous nos articles sur l’affaire Maudet.


Cet article a été corrigé le 13 février 2019. Dans une précédente version, la citation de Grégoire Mangeat avait été attribuée par erreur à Cédric Alber.

Publicité