Basée à Pékin, la Banque asiatique d’investissement pour les infrastructures (BAII) a commencé ses activités en 2016 et s’est rapidement démarquée en tant qu’institution majeure de développement multilatéral. Désormais, elle entend devenir le premier financeur mondial des infrastructures de grande ampleur d’ici à 2021. Mais la banque va devoir avant tout revoir sa copie en termes de transparence publique préalable, s’agissant des risques environnementaux et sociaux qui accompagnent ses projets.