L’objectif ultime de la démocratie est connu: faire participer le plus grand nombre aux décisions politiques. Mais comment organiser une prise de décision efficace, qui ne nuirait pas à l’action de l’Etat mise au service du bien commun? La voie la plus habituelle renvoie le processus décisionnel à des assemblées élues auxquelles est confiée une double mission: élaborer les lois qui légitimeront l’action de l’Etat et assurer la surveillance des gouvernements. C’est le modèle de la démocratie représentative, fondée sur la séparation des pouvoirs et socle de nos démocraties libérales et sociales.