A l’époque pré-industrielle, avant l’émergence des énergies fossiles, le concept de la dette relevait d’une officine compliquée et impopulaire. Dans une économie sans croissance, les dettes génèrent des esclaves pris au piège de taux d’intérêt élevés et de remboursements improbables.

L’utilisation du charbon et du pétrole ont bouleversé la donne. En un rien de temps, nos capacités de production ont été musclées. Un seul baril de pétrole de 159 litres équivaut à 5 années de production énergétique d’un humain. Devant une telle démultiplication de force, la croissance ne pouvait qu’exploser et l’endettement a démultiplié cette tendance. Elle a permis aux ménages, aux secteurs publics et aux entreprises de découvrir le concept du «acheter aujourd’hui et rembourser demain».